Dialogue entre Roland Cahen et Dominique Fober - rencontres 2016

Roland Cahen

Topophonie et Partition navigable

La notation musicale a été considérablement enrichie et quelque peu malmenée au XXe siècle. La musique concrète a créé la rupture en la remplaçant la partition et l’instrumentiste par la réalisation musicale directe sur le support d’enregistrement. Le son devient objet, matérialisé par son support. Avec la dématérialisation du support et sa visualisation numérique, une nouvelle étape est franchie. La représentation sonore interactive des logiciels sonores et musicaux peut être à la fois une transcription, une notation et même un instrument. Pendant le forum, les notions de « navigation sonore », de « partition navigable » et de « topophonie » seront évoquées et quelques réalisations issus de deux projets de recherche menés à l’École nationale supérieure de création industrielle, Énigmes en 2007-2008 et Topophonie en 2009-2012 seront présentées.

La recherche en art et en design est la création partagée de nouveaux outils conceptuels et pratiques publics : provoquer, nommer et articuler des situations nouvelles. La création joue à la fois un rôle de sujet et de formalisation. Les œuvres ou les objets produits, en constituent à la fois les motifs et les preuves.

à lire :

L'interface sonore et musicale comme représentation et instrument

Roland Cahen est compositeur électroacoustique, designer sonore, enseignant-chercheur en musique électroacoustique et art sonore appliqué, professeur artistique et chercheur en charge du Studio sonore de l’École nationale supérieure de création industrielle.

Dominique Fober

Les Nouveaux Espaces de la notation musicale

La notation de la musique sert les besoins de la représentation, de l’écriture et de la création artistique. Confrontée aux nouvelles formes musicales comme les musiques électroniques, les œuvres interactives, le live-coding, confrontée aux phénomènes de migration de l’instrument musical vers des plates-formes gestuelles et mobiles, confrontée aux hybridations avec la danse, le design, le multimédia, la partition musicale contemporaine est souvent étendue, éclatée sur des supports différents, revisitée à travers de nouvelles formes d’écriture. Les Nouveaux Espaces de la notation musicale présentera ces nouveaux défis que pose la création contemporaine aux formes et supports de l’écriture musicale, tant du point de vue de l’expression artistique que du point de vue de la transmission des œuvres, présentera aussi les recherches que mène Dominique Fober dans ce domaine, et notamment l’environnement INScore, dédié à la conception de partitions musicales interactives, augmentées, qui étendent la représentation de la musique et des processus musicaux à des objets graphiques arbitraires.

Dominique Fober est chercheur à Grame, Centre national de création musicale, à Lyon. Ses travaux de recherche portent sur les systèmes et architecture temps-réels pour la musique, sur les langages pour la programmation musicale et sur les systèmes pour la notation et la représentation de la musique. Ses travaux les plus récents portent sur l’extension de la partition musicale numérique, aussi bien dans des buts pédagogiques que pour servir les besoins de la création contemporaine.

Tags
  • Facebook - Black Circle