• Facebook - Black Circle

Apolline Torrégrosa-Laborie, « Penser la recherche-création en relation aux apprentissages » jeudi 15 juin 14h30 FORuMIDABLE - 2017

Penser la recherche-création en relation aux apprentissages nous renvoie à saisir les différents processus qui s’engagent quand on s’initie dans un mode de faire projet. C’est un cheminement de la conception par l’immersion, qui renouvelle les interactions pédagogiques et le panorama de la recherche. En effet, par l’approche inductive, la démarche créative établit des interactions entre l’intuitif et les méthodes, l’appréhension et l’analyse, les imaginaires et la création qui réinventent les formes d’apprentissages. Propice à l’émergence d’écritures hybrides, la donnée en devient matière de création et de formation, se nourrissant dans la transversalité et renversant les échanges pédagogiques.

Les processus de création, notamment dans le domaine des arts, du design, de l’architecture, invitent ainsi dans un cheminement autre, pour détourner une pensée conformiste et expérimenter d’autres horizons vers une connaissance active et féconde. Ces trajets bouleversent les formes d’enseignement, l’éducation en général, qui s’en inspire pour régénérer certaines pratiques souvent homogénéisées, voire sclérosées. S’introduit alors les notions comme l’« aléatoire », l’« aventure », la « découverte », le « tâtonnement », et surtout la « dimension expérientielle » dans les formations.

Comment la recherche-création participe au renouvellement des pratiques de l’enseignement et inversement, comment ces pratiques de l’enseignement engagent à leur tour une forme de créativité ? Mais aussi, comment ces processus créatifs participent-ils de nouvelles pratiques dans l’apprentissage par la recherche ? La recherche-création redessine les contours des formations, réinvente la place des participants, pour nous initier dans un cheminement aléatoire qui se redécouvre en permanence au travers de l’expérience créatrice.

Docteur en sociologie de l’imaginaire de l’université Paris Descartes et docteur en éducation artistique de l’université de Barcelone, Apolline Torregrosa-Laborrie est professeure de sociologie de l’art et du design en master des écoles supérieures d’arts appliqués de Paris, et intervient en éducation artistique et sociologie à Paris Descartes et dans les universités espagnoles. Elle est responsable du groupe d’étude autour de l’éducation artistique GREAS, Centre d’étude de l’actuel et le quotidien.


 

 

Please reload

Tags
Please reload