Sébastien Barrier, Benoît Bonnemaison-Fitte et Nicolas Lafourest Performance : Récit sur le spectacle Chunky Charcoal - rencontres 2016

 

À l’invitation de Marie Haude-Caraës, dont Benoît Bonnemaison-Fitte fut l’un des élèves quand il séjourna à l’École nationale supérieure de création industrielle, Sébastien Barrier, Nicolas Lafourest et Benoît Bonnemaison-Fitte offrent un récit sur leur dernier spectacle, Chunky Charcoal, sorte de messe sans dieu fait de parole, de dessins et de musique et célébrant la perte sous toutes ses inquiétantes coutures. Moins un extrait du spectacle qu’un récit sur leur rencontre et sa genèse, ils tenteront néanmoins d’en dévoiler les coulisses en s’attachant à témoigner de leur manière de chercher en croisant leurs trois disciplines. 

 

Des parents travailleurs sociaux, des études en faculté de lettres, une formation circassienne dans les prémisses du Lido (Centre municipal des art du cirque de Toulouse), de longues aventures en compagnie (Carnage Productions, le Phun, le GdRA, etc.), aussi bien dans le brouhaha de l’espace public que dans les écrins qu’offrent parfois les scènes et les plateaux, Depuis quinze ans, Sébastien Barrier éprouve et use son théâtre, entre conte et arts de la parole, fruit d’écritures orales urgemment documentées nourries d’enquêtes désinvoltes et ethnographiques, oscillant entre fiction et réalité, humour noir, réflexif, tendre et désespéré, à forte teneur autobiographique, pour, en nous parlant de lui, mieux nous parler des autres. Il crée Savoir enfin qui nous buvons en 2013, récit fleuve sur ses amis vignerons ligériens, qui a fait le livre éponyme paru aux éditions Actes Sud en janvier 2016. Benoît Bonnemaison-Fitte dit Bonnefrite est dessinateur fabricant artisanal d’images fixes et animées, projeteur projectionniste ainsi que « glaneur d’images » selon sa propre définition. Tel un homme-orchestre, il joue des pratiques pour s’inventer un univers fait de sons et d’images en tout genre, tour à tour à travers l’édition de livres-objets, la réalisation de programmes de théâtre ou la performance scénique aux côtés d’artistes performers de tous horizons. Il vient de publier L’Explorateur aux éditions Rouergue. Nicolas Lafourest est un musicien à la pratique instrumentale singulière et instinctive, à l’énergie brute, âpre et impulsive. Un mode de jeu intime et direct où les intentions oscillent entre atmosphères sentimentales, déconstructions expérimentales et rengaines no-wave. Une musique aux motifs répétitifs, bruitistes, mélodiques, mêlant sans cesse tension et fragilité, douceur et rugosité. Il joue dans The And avec Gw Sok (ex-The Ex), dans Cannibales et Vahinés avec Marc Démereau (Tigre des platanes, Friture moderne, etc.), Fabien Duscombs (Tigre des platanes, Friture moderne, Wahhay trio, etc.) et Gw Sok dans Gasolina avec Henri the torch (ex-Shunatao). Et régulièrement en solo aussi bien dans des contextes et formes improvisés en collaborations (musique, danse, théâtre, ateliers) que seul (Forêt).

 

 

Please reload

Tags
Please reload

  • Facebook - Black Circle