Gaëtan Robillard Forme et Formule

 

 

« Forme » et « formule » sont les deux termes à partir desquels réfléchir la notion d’« art algorithmique », et en particulier les cas de mise en relation entre le calculatoire dans l’image et la production d’une forme artistique. De cette manière, et en revisitant une série de travaux d’installation qui lient espace et image animée, Gaëtan Robillard explique les rapports entre les formes qu’il produit, et les formules – textuelles, dessinées, mathématiques, ou algorithmiques –qui précèdent ou suivent ces formes. En termes de projet et de séquence, la formulation d’un concept, et parfois d’un titre, semble primer sur la production de la forme. Pourtant, dans une situation de recherche ou d’expérimentation, le rapport tend à s’inverser. Comment alors dans un travail artistique rendre compte de la redistribution de ces rôles ? Ainsi, à l’heure du numérique, les écritures mathématiques peuvent-elles prendre la place du langage artistique ? Ce qui se calcule grâce aux algorithmes – le computationnel – peut-il prendre une forme ? Le computationnel peut-il entraîner une recherche en esthétique ? Le langage algorithmique peut-il être raconté ? La présentation sera centrée sur l’installation En Recherchant la vague développant à partir de ces questions une réflexion sur l’image, la création par animation procédurale, le séquençage des formes, et le langage mathématique. Une brève incursion dans le courant de l’art algorithmique apparu en Europe et notamment à Zagreb entre les années 1960 et 1970 permettra d’aborder les notions de « surface » et de « sous-face » de l’image

 

Gaëtan Robillard est diplômé du Fresnoy, Studio national des arts contemporains. Après un DNSEP à Nantes, Il a également été résident du post-diplôme de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Il a montré son travail en France et à l’international, dans des lieux d’exposition comme le Centre Pompidou de Metz (Imaginez maintenant – 2010), la Biennale d’art de Lyon (Résonances – 2011), le Festival international de Cinéma FID (Marseille - 2011), le Festival international d’art vidéo de Casablanca (2013), le Strange Music Festival (Cultural Center, São Paulo - 2014), ou encore le centre d’art An Lanntair (Stornoway, Ecosse, 2015). Il est aussi régulièrement invité pour des travaux de commande, notamment avec l’Institut de recherche et d’innovation du Centre Pompidou (Mons 2015, Capitale européenne de la culture), la Biennale de design de Saint Etienne (2013), la Biennale d’architecture de Venise (R&Sien, 2010). Il est aujourd’hui professeur associé à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée où il enseigne l’esthétique algorithmique, la post-production et la culture visuelle.

 

Please reload

Tags
Please reload

  • Facebook - Black Circle