• Facebook - Black Circle

En pointillant dans les dessins de Cédric Price par Naïm Aït-Sidhoum - rencontres 2016

 

 

En pointillant dans les dessins de Cédric Price s’appuie sur une conférence donnée en 2004 au Centre canadien d’architecture* où l’historien et critique Mark Wigley fut amené à présenter le travail de l’architecte anglais Cedric Price (1934-2003), dont la radicalité a influencé toute une génération de projets théoriques et spéculatifs durant les années 1960 et 1970 (on retiendra pour l’exemple la filiation avec les membres du groupe Archigram, dont Price a été l’enseignant à l’Architectural Association de Londres). Dans la conclusion de cette conférence, Wigley s’est attardé sur la place des pointillés dans les dessins et diagrammes de Price. L’historien y évoque la récurrence de ce type de lignes en soulignant leur dimension symbolique : les pointillés évoqueraient l’idée d’une architecture inachevée, toujours en devenir.

 

En pointillant dans les dessins de Cedric Price, bien que situé à la suite de cette piste – par la reprise de l’idée que l’analyse du rôle des pointillés dans les dessins de Price donnerait accès aux fondements de sa pensée architecturale – en réfute pourtant l’argument principal : l’idée que ces lignes ont une fonction évocatrice. Ces lignes discontinues sont plutôt présentes par nécessité, réponse logique à un problème posé par la démarche de Price : celui du dessin d’une architecture impermanente avec comme seuls moyens les outils de la représentation conventionnelle (outils dont il faudra préciser les fonctions à l’occasion de cette communication). Plus généralement, il s’agit par ces opérations de faire entrer une quatrième dimension – celle du temps – dans le dessin d’architecture.

 

Naïm Aït-Sidhoum a étudié à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble où il obtient un diplôme d’architecte DPLG en 2006. Depuis cet ancrage dans la discipline architecturale, sa pratique s’est développée de façon polymorphe dans ses formes, formats et médiums : architectures temporaires, textes, films. Il est alors impliqué dans les contextes de l’art contemporain, du cinéma (expositions, biennales, festivals) de l’aménagement du territoire (avec le groupe pluridisciplinaire Bazar urbain) et de la recherche en art, architecture et urbanisme (avec le Laboratoire des intuitions à l’École supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy et le Centre de recherche sur l’espace sonore et l’environnement urbain à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble). Il est professeur à l’École supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy depuis 2011 au sein du département Design & espace.

 

Please reload

Tags
Please reload